Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 08:34

 

Divine Liturgie:

·  Épitre de Saint Paul aux Romains 3:1-31

·  Catholicon : 1er Épitre de Saint Jean 1:1 - 2:6

·  Acte des Apôtres 7:23-34

Synaxaire

·  Psaume 45:10-11

·  Évangile selon Saint Luc 1:26-38

Homélie

Partager cet article
Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 08:43

Vêpres :

  Psaume 17 :3, 5

  Evangile selon Saint Luc 13 :22-35

Matin :

  Psaume 26 :2-3

  Evangile selon Saint Matthieu 23 :1-39

Divine Liturgie:

  Epître de Saint Paul aux Colossiens 3 :5-17

  Catholicon : 1ere Epître de Saint Jean 5 :13-21

  Acte des Apôtres 27 :27-37

  Psaume 143 :7,1

  Evangile selon Saint Jean 9 :1-41

Synaxaire :

  Commémoration de La Crucifixion de Notre Seigneur Jésus Christ

  Saint Macaire le Grand

  Martyr de Saint Domicos

 

Homélie 

 

Soir :

 Psaume 41 :2

  Evangile selon Saint Marc 8 :22-26

Partager cet article
Repost0
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 22:11

 

Vêpres :

·  Psaume 39 : 13

·  Evangile selon Saint Luc 18 :1-8

Le Matin :

·  Psaume 102 :2-3, 13

·  Evangile selon Saint Matthieu 21 :33-46

Liturgie:

·  2ème Epître de Saint Paul aux Thessaloniciens 2 :1-17

·  Catholicon : 2ème Epître de Saint Pierre 3 :1-18

·  Acte des Apôtres 26:19 – 27 :8

·  Psaume 142 :2-3

·  Evangile selon Saint Jean 5 :1-18

Synaxaire :

·  Décès de Sa Sainteté Mickaël 56eme Pape d’Alexandrie

·  Résurrection de Lazare, par notre Seigneur Jésus Christ.

 

Homélie

 

Le Soir :

·  Psaume 142 :2-3

·  Evangile selon Saint Matthieu 9 :1-8

Partager cet article
Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 14:23

         Les évangiles de ces dimanches de carême nous proposent différents types de repentir. Quelle est alors la spécificité de cet évangile de la Samaritaine dont les thèmes si variés peuvent être contemplés différemment selon le temps liturgique ?                                                                                                                                 Tout d’abord, à la différence du fils prodigue qui fait retour poussé par l’Esprit dans les bras de son père « Je me lèverai et j’irai », ici, c’est le Christ qui va à la rencontre de  la Samaritaine, et l’on devine en filigrane ce grand mystère de l’Incarnation. Il va à sa rencontre pour l’amener à une démarche de conversion, selon un processus que je vais vous décrire. Le Christ va à sa rencontre malgré la fatigue d’une longue marche de la Judée à la Samarie et malgré la chaleur de la sixième heure c’est-à-dire midi.                                                                                                              C’est précisément à cette heure, la plus chaude de la journée que la Samaritaine va puiser de l’eau, alors que normalement on y va soit le soir soit tôt le matin quand il fait moins chaud. Pourquoi va-t-elle puiser à cette heure ? Pour que personne ne la rencontre, elle se cache du fait de sa mauvaise réputation, c’est une femme pécheresse, une femme de mauvaise vie.                                                                                          Elle rencontre donc Jésus, et au début, refuse tout dialogue : Comment, toi qui es juif oses-tu me demander à boire ? Les juifs n’ont pas de relation avec les samaritains. Jésus de répondre : si tu savais ce que Dieu donne et qui est celui qui te demande à boire, c’est toi qui lui aurais demandé de l’eau et il t’aurait donné de l’eau vive (c’est-à-dire la grâce). Jésus s’y prend ainsi doucement pour la faire passer d’un plan matériel à un plan spirituel.                                                                                        Et elle de répondre, tu n’as pas de seau et le puits  est profond comment pourrais-tu avoir cette eau vive ? Elle a donc d’abord recours à la logique, mais le domaine de la foi, le domaine spirituel dépasse toute logique. 1ère étape.                                                                                Jésus lui répond : quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif, mais celui qui boira l’eau que je donne n’aura plus jamais soif. Cette eau deviendra en lui source  d’où jaillira la vie éternelle. L’eau du puits représente le péché qui conduit à la mort, tandis que l’eau vive du Christ symbolise la vie éternelle et les dons de l’Esprit.                                                                                                        La femme de répondre : Seigneur donne-moi de cette eau pour que je n’aie plus jamais soif et que je n’aie plus à puiser l’eau d’ci. Le comportement de la Samaritaine commence à changer, 2ème étape. Elle refusait le dialogue, maintenant elle demande de l’aide et parle au Christ avec respect : Seigneur ou maître et elle commence à reconnaître ses besoins et ses faiblesses : (la soif et le besoin de puiser).

C’est alors que Jésus lui parle de son mari et de ses maris. C’est-à-dire qu’il commence sans la blesser à l’aider à se confesser. Il dit ton mari et non l’homme avec lequel tu vis et ce pour ne pas l’offenser. « Je n’ai pas de mari », Jésus l’encourage alors en la félicitant d’avoir admis son adultère.                                                                                                        Qui sont alors les cinq maris qu’elle fréquentait ? Sans doute les plaisirs des cinq sens auxquels l’humanité est soumise, qui sont survalorisés, en particulier dans notre société hédoniste. Mais ces plaisirs ne satisfont pas car l’humanité a toujours soif. « Et l’homme avec qui tu vis n’est pas ton mari » Quel est-il alors ? C’est le diable auquel l’humanité continue à être soumise, symbolisé par le nombre 6. Et le seul époux capable de nous libérer de ces 6 pseudo-maris, c’est le Christ.                                                                                                                                           « Seigneur lui dit la femme, je vois que tu es prophète » 3ème étape, mais motivée par la honte elle cherche à changer de sujet : « Nos pères ont adoré Dieu sur cette montagne etc.. » Elle transpose le problème sur un plan théologique qui serait censé la justifier mais ce faisant elle est conduite à un niveau plus profond, elle attend le Messie qui doit venir et Jésus lui annonce clairement qu’il l’est. 4ème étape.                                                                                                                                          Remarquez la progression dans le dialogue : au départ la Samaritaine considère Jésus comme infréquentable, puis comme Seigneur, puis comme prophète et enfin comme Messie. Le processus de conversion est engagé. Elle abandonne sa cruche qui représente son ancienne vie et va prêcher la Bonne Nouvelle aux Samaritains et un grand nombre crurent d’une part à cause du témoignage de la Samaritaine puis de la parole du Christ.

         Ainsi pour nous, l’enseignement essentiel de cet évangile pour ce temps de carême est très simple, il consiste à apprendre et reconnaître par notre conversion que nous sommes pécheurs et à demander à Dieu de nous accorder sa grâce, ses dons, son eau vive, son amour et à les partager avec les autres. 

         Amen.               

Partager cet article
Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 11:40

Vêpres :

Psaume 27 : 14, 13 / Evangile selon Saint Luc 12 :22-31

Le Matin :

  Psaume 31 :25, 24 /Evangile selon Saint Matthieu 22 :1-14

Liturgie

Epître de Saint Paul aux Ephésiens 6 :10-24  .Catholicon : Epître de Saint Jacques 4 :7-17.  Actes des Apôtres 25:13 – 26 :1. 

 Psaume 105, 3-5.  Evangile selon Saint Jean 4 :1-4

Synaxaire :

Les quarante martyrs de Sébaste, Décès de Sa Sainteté Abba Dionysos 14ème Pape D’Alexandrie , Retours d’exile de Saint Macaire le Grand et de Saint Macaire d’Alexandrie

Homélie

 

Le Soir :

  Psaume 32 : 10-11 .  Evangile selon Saint Jean 4 :19-24                                                                      

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2020 7 22 /03 /mars /2020 11:14

Dès  les temps anciens, dans la patrie du monachisme, les monastères d’Égypte puis  du Sinaï et de Palestine, les saints pères se demandaient mutuellement pardon, comme encore maintenant et partaient, pour les quarante jours du Carême dans le désert, où ils séjournaient jusqu’à la sainte fête de Pâques, restant seuls avec Dieu. Le confinement nous accorde cette grâce de suivre l’exemple de nos pères et d’expérimenter durant ce carême la solitude du désert.

Notre jeûne portera par la force des choses aussi sur les offices liturgiques. Il me parait préférable « d’entrer dans sa chambre et d’y prier le Père qui est dans le lieu secret » (Mt. 6,6)  et d’y méditer les textes plutôt que de célébrer des liturgies virtuelles ou pire à huis clos, véritable abomination liturgique. Pour vous accompagner, je publierai l’homélie du dimanche correspondant.

Que Dieu vous bénisse !

P. Roland

Partager cet article
Repost0
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 20:29

Fils prodigue

 

Chers amis,

Comme vous le savez, nous sommes contraints d’annuler tous nos offices liturgiques jusqu’à nouvel ordre.

En cette période dramatique, intensifions d’abord nos prières pour les malades et ceux qui les soignent.

Les mesures de confinement qui nous sont imposées sont néanmoins à considérer en ce temps de carême  comme une bénédiction. Nous sommes en effet  moins soumis aux contraintes du monde et du temps.

Mettons à profit ce temps favorable pour rythmer  notre vie  par la prière, en particulier celle des heures (Agpeya). {Vous pouvez télécharger uniquement sur smartphones et tablettes l’application Eklisia bénie par Anba Marc, vous aurez accès à de nombreux recueils de prières dont  celles de l’Agpeya . Il vous faut pour cela ouvrir le menu (petit bouton en haut à gauche de la page d’accueil)  et aller dans bibliothèque.}                                                               

Rythmez donc votre vie en fonction de la prière des heures, de votre prière personnelle, avec la prière de Jésus, la prière de saint Ephrem  pour ce temps de carême,  des lectures bibliques, surtout celles de l’office de l’encens du matin de carême et de la divine liturgie (à retrouver sur notre rubrique calendrier liturgique), lectures que vous pouvez répartir ainsi que d’autres sur la journée.                                                             

Ce rythme peut être par exemple : une prière matinale, puis vers midi celle des 3° et 6° heures  (vous pouvez répartir les psaumes sur 1 à 3 jours si vous êtes seuls et selon vos possibilités), une prière vespérale et la prière de la 12° heure au coucher.

Que Dieu vous bénisse.

P. Roland

Partager cet article
Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 18:56

Fils prodigue

 

LES JEUDIS A 19 H.

Office  vespéral de Carême

 

DIMANCHE 1er   MARS 10H.30.

1er  DIMANCHE DE CARÊME

Le Vrai Trésor.

Divine Liturgie.  

 

DIMANCHE 8 MARS 10H.30

2ème  DIMANCHE DE CARÊME

La Tentation au désert

Divine Liturgie.

 

                           ---

DIMANCHE 22 MARS 10H.30

4ème  DIMANCHE DE CARÊME

La Samaritaine

Divine Liturgie. Annulée

 

DIMANCHE 29 MARS 10H.30.

5ème  DIMANCHE DE CARÊME

Le Paralytique

Divine Liturgie. Annulée

 

DIMANCHE 5 AVRIL 10H; 30

6ème DIMANCHE DE CARÊME

"Dimanche des baptêmes"

l'Aveugle né

Divine Liturgie. Annulée

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 16:51

DIMANCHE 2 FEVRIER 10 H.30. 

Divine Liturgie.

 

SAMEDI 8 ET DIMANCHE 9 FEVRIER

Assemblée générale de l’Eglise à Issy-lès-Moulineaux.

Divine Liturgie pontificale.

 

LUNDI 10 AU 12 FEVRIER

Jeûne de Jonas

 

JEUDI 13 FEVRIER

Fête de Jonas

Vêpres

 

DIMANCHE 16  FEVRIER 10 H. 30

Sainte Rencontre (F.C. Dijon)

Fête de la Présentation au Temple

Divine Liturgie.

 

DIMANCHE 23 FEVRIER 10 H.30

Dimanche préparatoire au Carême

Divine Liturgie.
 
LUNDI 24 FEVRIER

Début du Carême.

(Celui-ci dans l'Eglise Copte Orthodoxe comprend une semaine supplémentaire)

 

LES JEUDIS A 19 H.

Office  vespéral de Carême

 

DIMANCHE 1er  MARS 10H.30.

1er DIMANCHE DE CARÊME

Le Vrai Trésor.

Divine Liturgie.  

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 09:02
Partager cet article
Repost0